Hello les petits poissons,

Je suis en train de me questionner sur mon avenir, et je n’arrête pas de me dire qu’on est vraiment mal aiguillés quand on est jeunes. On nous demande de décider de notre avenir une première fois à même pas 15 ans. Puis une autre fois à même pas 18 ans. Puis si tu t’es planté, les solutions pour rattraper ça ne sont pas si évidentes que ça…

J’ai donc décidé de faire un article à propos de mon parcours scolaire, un peu chaotique.

Bonne élève

J’ai toujours eu des facilités en lecture et en français. J’ai donc été une assez bonne élève de la maternelle à mes débuts au collège.
Je n’avais pas beaucoup d’amis, donc forcément, j’avais un peu plus de temps pour travailler, je suppose.

Mauvaise élève

Puis, la 4ème a été une hécatombe. Chute de notes, plus l’envie de travailler. Je me sentais perdue et mal à l’école.
J’ai redoublé ma 3ème, dans l’incompréhension de mes parents, mon envie de travailler au plus bas et un mal-être pesant.
Je suis passée en seconde par miracle je crois. Mais j’espèrais atteindre le Bac L, qui enfin me donnerait un peu de répit… et d’envie.

Élève moyenne

La seconde s’est passée moyennement, où j’oscillais de 10 à 11, les maths démolissant ma moyenne joyeusement. Ils ne voulaient pas que je passe en L. J’avais le niveau, mais ils n’avaient pas envie. J’ai donc dû faire appel. J’ai dû me défendre devant un groupe d’adultes, incapables de comprendre les enjeux, ni le système scolaire, qui avait changé depuis leurs études. J’ai dû donner les raisons pour lesquelles ils devaient me laisser passer… et ils l’ont fait.

Révélation

J’ai effectivement été une élève comblée en L. Pas la meilleure, pas la plus nulle, mais au moins, j’aimais bosser et je n’avais plus peur de passer mon bac. Que j’ai obtenu malgré ma médiocre performance en Allemand LV2.

Pourtant, je ne savais pas ce que j’allais faire de ma vie. Je suis donc allée me perdre en droit, où j’ai été étouffée par des matières qui ne me correspondaient pas. Heureusement, on a développé le blog avec Whitebird cette année-là. Et celui-ci m’a poussé à faire des études dans le web.

J’ai eu une autre révélation lorsque j’ai commencé à mon école. C’était vraiment ce que je voulais faire. J’étais, et je suis enfin heureuse et épanouie. J’ai pu faire des stages qui se sont très bien passés, j’ai un réseau et je me sens bien. J’ai envie d’aller travailler, j’ai envie d’étudier.

Un Master ?

Et si je vous écris cet article aujourd’hui, c’est que j’ai envie de travailler, mais j’ai également envie d’aller au bout d’un Master. Pour me prouver à moi-même qu’ils avaient tous tort. Que j’ai été capable d’aller au bout de mes rêves.

Alors… on verra !

Imaginé par le Goldfish Gang & griffonné par Poisson Rouge