Coucou les petits poissons,

Aujourd’hui, je vais vous raconter une petite histoire en partant de ce tableau de chez Scenolia. Il n’est pas arrivé comme je l’avais imaginé, alors j’ai décidé de tourner ce petit souci à mon avantage… 😉

« Il faisait froid ce jour-là. Il faisait gris et brumeux, du moins c’est comme cela que m’apparaît ce souvenir. Ma grand-mère était partie depuis quelques jours et j’avais la drôle d’impression d’être devenue moi-même de la brume.

Je n’avais jamais été proche d’elle, personne ne l’avait été. Elle faisait partie de ce genre de vieilles personnes qui vous reproche de ne jamais aller la voir… et qui vous couvre de reproches quand vous la voyez. Un dilemme parmi tant d’autres, qu’on essaie d’oublier et auquel vous repensez une fois par année… non sans culpabiliser.

La dernière fois que je l’ai vue, elle m’avait balancé que j’avais engraissé et que ce n’était pas déguisée en pot de rillettes que j’allais attirer un mari. Aurait-elle dit pareil si elle avait su qu’elle allait trépasser ? Je suis certaine que oui.

Elle n’aimait que les oiseaux ma grand-mère. Parfois je me demande pourquoi elle a fait des enfants.

J’avais donc accompagné mon père pour débarrasser le reste de ses affaires dans sa vieille maison de campagne.

L’ambiance était froide et assez glauque, comme la relation que j’ai avec mon père d’ailleurs. Un truc de famille les relations aux airs météorologiques. « Prends un truc si tu veux. » a dit mon père.

Prendre quelque chose ? Pour quoi faire ? Après tout, je ne la connaissais pas tant que ça. Je me suis donc baladée de pièce en pièce, retrouvant l’odeur si caractéristique des vieilles personnes. Sentirais-je ainsi moi aussi ?
Quand mon regard s’est posé sur un tableau.

Il représentait un de ces oiseaux qu’elle aimait tant, un coucou ou un rossignol peut-être. Mais ce qui m’a intriguée, c’est surtout cette annotation en bas du tableau.

« Cabinet de curiostés »

Était-ce une faute choisie ? Ou était-ce un tableau bon marché qu’elle s’était offert ? Je ne le saurai jamais.

« Cabinet de curiostés », drôle de tableau et drôle de nom… pour une drôle de personne. Mais je ne sais pas, peut-être que c’est le meilleur objet à garder d’elle… »

Imaginé par le Goldfish Gang & griffonné par Poisson Rouge