alliance-ethnik-simple-et-funky-noir-et-blanc

Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître… Un temps où le rap français pouvait être plein d’ondes positives, où le maître mot était respect, où la qualité de la musique primait sur l’attitude qu’il est de bon ton d’adopter quand on est un rappeur. Il ne s’agit pas là de dire que le rap d’aujourd’hui est moins bien qu’avant, il a simplement évolué. Mais ce qui est certain c’est qu’avant, il y avait un groupe nommé Alliance Ethnik et qu’il me manque beaucoup aujourd’hui.

Alliance-Ethnik-album-Simple-Funky

Si mes souvenirs sont bons, il s’agit du tout premier album que j’ai acheté. Déjà à l’époque, on se foutait un peu de moi : Alliance Ethnik ce n’était pas du vrai rap, parce que pas assez provocateur… Pas de textes révoltés et agressifs ni de nanas en bikinis qui se frottent à de grosses bagnoles. A la place, un message de paix et une image de « gentils garçons ». Doc Gynéco a dit « ma vie n’est pas simple, elle n’est pas funky », en insinuant que la musique d’Alliance Ethnik était du « rap à l’eau » (c’est le camembert qui dit au roquefort qu’il pue non ? ). Alors oui, Alliance Ethnik ne jouait pas dans la même cour que certains rappeurs de l’époque (NTM ou IAM), mais ils avaient leur propre patte artistique.

C’est en 1995 que sort l’album Simple & Funky, Alliance Ethnik est alors composé de cinq membres aux origines différentes (Algérie, Congo, Italie et France), d’où le nom du groupe vous l’aurez sûrement compris. Il est vrai qu’avec un peu de recul, le tout semble un peu « kitsch » (chemise oversize, casquette en arrière et chaîne en or qui brille), mais il n’empêche que mêler le rap, funk et soul, ils ont été les premiers à le faire en France. Musicalement, c’est toujours aussi bon aujourd’hui (à noter que les deux DJs du groupe, Crazy B et Faster J ont été vice-champions du monde des DJs en 1992 et 1993, et encore une fois en 1998 pour Crazy B). Ce que je veux dire par là, c’est qu’Alliance Ethnik n’était pas un boysband formaté des années 90 mais bel et bien un collectif de musiciens passionnés. Malheureusement, leur deuxième album Fat Comeback n’a pas eu autant de succès que le premier, et le groupe s’est séparé en 1999.

Je ne sais pas si vous connaissiez ou non Alliance Ethnik, mais personnellement ils ont marqué ma jeunesse. Je pense sincèrement que beaucoup de groupes de rap d’aujourd’hui pourraient s’en inspirer : la simplicité a parfois du bon ! Une chose est sûre, s’il existait une pétition pour les faire revenir, je la signerais sans hésiter… C’était ma séquence nostalgie du jour.

Et vous, quel est votre groupe fétiche des années 90 ? 

Imaginé par le Goldfish Gang & griffonné par Whitebird