no-buy-mains-en-l-air

Ou plus globalement pour parvenir à moins dépenser

Parce que le « no-buy », soit ne rien acheter pendant une période donnée, j’ai bien essayé… et si je dois tirer des conclusions de cette expérience, c’est que c’est une idée complétement pourrie. Voilà. C’est dit!

C’est juste frustrant, tout comme les régimes à la con qu’on nous propose tous les étés dans les magazines qui se revendiquent féministes. Résultat? Après s’être privées comme des tordues pendant des semaines, on dépense le double le mois suivant. Je juge donc cette pratique complètement inutile. Mais comme tout n’est pas négatif, j’ai quand même réussi à mettre en place des astuces toutes simples quand on veut arrêter de dépenser nos salaires dans tout et n’importe quoi… Le but? Acheter si c’est vraiment nécessaire; le reste, on oublie!

help-me-i-am-poor

Le grand ménage de ton smartphone tu feras!

C’est par là que j’ai commencé, lorsque je me suis rendue compte que je passais une grande partie de mes journées à fouiner sur des applis telles que Showroomprive et Vente-privee, eBay et Amazon, etc, etc, etc… J’avais tellement peur de passer à côté d’une bonne affaire, que je restais toujours scotchée à mon écran. STOP. Des bons plans shopping il y en a des dizaines chaque jour, et mon compte en banque ne me permet pas de profiter de toutes les promotions en cours sur Internet… Donc on désinstalle toutes les applications pompes à fric de nos téléphones, et on garde celle de sa banque. Point.

Les newsletters tu banniras!

Environ toutes les 10 minutes, ma boîte mail m’avertissait de la réception d’un nouveau message. Ravie, je pensais trouver une déclaration d’amour ou un courrier d’embauche. Mais non, je trouvais uniquement des -50% chez Pimkie, livraison gratuite chez Sarenza et déstockage chez Urban Outfitters. Et comme je suis un pauvre mouton jamais loin du troupeau, je dégainais ma carte bancaire une fois sur deux…  Encore une fois, STOP. On va directement en bas du mail en question, on cherche sans relâche la minuscule phrase « se désinscrire » qui se promène en caractères illisibles minuscules et on suit le lien.

goodbye-clown

Le troc tu favoriseras!

Juste à payer les frais de port, et te voilà avec une nouvelle paire de pompes que tu as échangées avec un magnifique pull trop petit pour toi. Vraiment cool de faire du shopping sans presque rien dépenser (mes sites préférés, qui permettent aussi de vendre: Vinted pour la mode et Pretachanger pour le reste).

Les écrans tu éviteras!

Ahhhh la pub et ces images qui nous font rêver, nous font saliver, nous font DEPENSER…

Comment ça, ce n’est pas indispensable de goûter la toute dernière saveur de thé Arizona que j’ai vue sur Instagram?

Non, ce n’est pas vital. Je ne me coucherais pas moins con ce soir si je zappe d’allez au Monop’ pour me faire un stock, pour moi aussi poster mon butin sur Insta.

Idem pour le McDo, les Stan Smith, les Superstar, les vernis Kiko, le Starbuck, les carnets en forme de chat et les stylos licorne… Je continue?

Les bonnes questions tu te poseras

Est-ce que j’ai vraiment besoin d’une nouvelle robe? J’en ai pas déjà 27 dans mon placard (que je ne mets jamais)? Si elle n’avait pas été soldée à -60%, est-ce que j’aurais juste songé à l’acheter? Avec son motif zébré/tête de mort, avec quoi je vais pouvoir l’associer?   Est-ce que j’en ai BESOIN? Si la réponse est non, il ne vous reste plus qu’à passer votre chemin. Cette robe n’est pas pour vous.

cristina-cordula-shopping

Raisonnable tu seras!

Une petite astuce perso, qui pour moi marche pas trop mal: vendre! Vendre ce dont on ne se sert plus, et qui ne fait qu’encombrer nos armoires. Une fois un article envoyé à une nouvelle propriétaire, je m’autorise à acheter quelque chose qui me fait plaisir (bah oui, c’est important quand même!). Sur Videdressing, je mets en ligne mes jolies pièces de marque, sur Vinted, toutes les fringues type Zara, Mango, Bershka, sur Beautefutee tout ce qui concerne le maquillage, et enfin Leboncoin pour la déco et autres vestiges de mon adolescence…

no-buy-mains-en-l-air

Voilà les poissons! Je le répète, mais je ne suis pas certaine que le « no-buy » soit une vraie solution (en tout cas en ce qui me concerne). Et dernière astuce avant de vous laisser vaquer à vos occupations, peut-être la plus efficace: si vous ne voulez pas dépenser, laissez votre carte bleue chez vous. En aurez-vous la force?

 Imaginé par le Goldfish Gang & griffonné par Whitebird