beauté-selon-photoshop
Une femme est-elle belle sans aucun artifice ou alors maquillée? Le visage pâle ou  alors bronzé? Parée de bijoux ou sans rien pour l’habiller? Grâce au reportage de la journaliste Esther Honig, on arrive enfin à entrevoir les standards de beauté de chaque pays… Et sans grande surprise, ils ne sont pas les mêmes pour tous. 

 

Comment a-t-elle réussi à décrypter les critères de chacun, qui rendent une femme attrayante ou non? Elle a tout simplement envoyé un portrait d’elle, pris comme ça, les cheveux attachés, sans fond de teint et sans lumière flatteuse, à 25 graphistes de 25 pays différents. La consigne était on ne peut plus simple: la « rendre belle » grâce à notre ami Photoshop.

 

beauté-selon-photoshop

 

Et bien les poissons, les résultats sont saisissants: au pays du burger, on la retrouve métamorphosée en  Barbie; alors qu’au Vietnam, elle est à peine retouchée. En Argentine, c’est bienvenue à Kitschland, tandis qu’au Kenya, uniquement une ombre à paupières bleue vient rehausser son regard.

 

« Etre belle », cela ne veut pas dire grand chose en fait, puisque la perception de la beauté varie selon la culture et les traditions de chaque habitant de la planète. Mais aussi selon ses propres goûts, son vécu et ses ressentis… Aucune raison donc de vouloir à tout prix ressembler à Scarlett Johansson ou à Beyoncé, autant rester soi même; car sur cette Terre, on est tous beaux! (Ouais c’était le mot de la fin en version « monde des Bisounours »…)

 

Retrouvez tous les clichés de la journaliste juste ici.

 

Imaginé par le Goldfish Gang & griffonné par Whitebird